En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus
OK
Dossier pratique : Bien choisir son casque

Dossier pratique :
Bien choisir son casque

Besoin d'un conseil ?

"Besoin d'un conseil ? Vous pouvez aussi appeler le magasin à côté de chez vous, ça ira plus vite"

Contacter votre magasin


 Comment bien choisir son casque ?

  Les différents types de casques

 

 Quel casque choisir ? les écouteurs intra-auriculaires

   Les écouteurs intra-auriculaires                                                                                                     

Ce sont de petits écouteurs qui se caractérisent par le fait qu'ils sont équipés d'un long tube qui guide le son directement à l'intérieur de l'oreille, typiquement 10-15 millimètres à l'intérieur du conduit auditif. 

Ce tube, en plastique rigide, est gainé d'un embout en silicone souple de forme variable ou en mousse, qui garantit une excellente tenue et une étanchéité acoustique remarquable. 

Les embouts en mousse sont en général considérés comme étant plus confortables, puisqu'ils épousent la forme du conduit auditif, sans pour autant créer une surpression à l’intérieur de l’oreille puisqu’ils sont poreux. 

Outre leur petitesse, le point fort des intras est définitivement l'isolation, plus performante que toutes les autres solutions proposées, puisque couvrant très efficacement tout le spectre audio, ce qui n'est, par exemple, pas le cas des technologies de suppression active du bruit, principales concurrentes des intras sur le plan de l'isolation. L’isolation des intras est valable également vers l’extérieur, puisque qu’aucun son ne sera entendu par votre entourage.
Le confort des casques intra-auriculaires dépend de l'utilisateur: certains détestent sentir la présence d'un objet à l'intérieur de l'oreille, d'autres ne sentent plus leur présence après quelques minutes.

Découvrez ici nos écouteurs intra-auriculaires


 Quel casque choisir ? les écouteurs classiques

 Les écouteurs classiques                                                                                                                 

Les classiques pour les baladeurs ! Les modèles fournis avec les baladeurs sont de ce type dont le rendu sonore sera très variable, allant de désastreux à remarquable. 

 

Certaines marques haut de gamme proposent ce genre d'écouteurs, généralement à bas prix.

Bon choix pour budget très serré.
Découvrez ici nos écouteurs classiques


 Quel casque choisir ? les écouteurs clips

 Les écouteurs Clips                                                                                                                              

L'étape intermédiaire entre les écouteurs et les casques complets.

La portabilité des premiers et la tenue (et potentiellement la qualité sonore) des seconds.

A moins d’être très sensible de l’oreille, le confort ne posera pas de problème.

En conséquence, assez intéressant pour le sport, et pratique aussi pour être portés avec casque, casquette, etc.

On reste dans les solutions parfaitement exploitables par les baladeurs.

Découvrez ici nos écouteurs clips

 Voir tous nos écouteurs


 Quel casque choisir ? les casques tour-de-cou

 Les Casques tour-de-cou

Les tour-de-cou sont des casques pour baladeurs, pour la plupart directement dérivés soit de clips, soit de casque portable. Dans de nombreux catalogues, ils seront repris sous la rubrique streetstyle. Récemment sont apparus des modèles disposant d’arceaux souples qui s’enroulent sur eux-mêmes, rendant très facile le rangement du casque.




 Les casques portables                                                                                                                       

Quel casque choisir ? les casques portables

Certains modèles disposent d’arceaux pliables et de boîtes ou étuis de rangement. 

La vocation de cette catégorie est encore l’audio portable, mais la qualité sonore remarquable de certains modèles permet une utilisation sédentaire. On entre ici dans le monde des casques, avec l’importante distinction entre casque ouvert et casque fermé. 

La notion de confort commence également à devenir plus centrale, de par la pression exercée par l’arceau sur les oreilles et sur le crâne et la vocation partiellement sédentaire.


 Quel casque choisir ? les casques supra-auraux

 Les casques supra-auraux                                                                                                                  

Le qualificatif supra-aural signifie que les coussins reposent sur les oreilles, et non autour.

Dans certains cas, les coussins seront plats et couverts d’une membrane en mousse. 

Les casques supra-auraux constituent la catégorie intermédiaire, de par leur taille, entre les casques portables et les gros casques circum-auraux. 

La vocation de ces casques devient essentiellement sédentaire, même si une utilisation portable reste possible.

Dans ce cas, il faudra toutefois s’assurer que votre baladeur dispose de la puissance nécessaire pour exploiter le casque, ce qui dépendra de l’impédance et du rendement du casque. 

Un point à surveiller de près dans ce segment est le confort, puisque les coussins peuvent exercer une certaine pression sur les oreilles, au contraire des coussins des casques plus gros, qui eux ne touchent pas les oreilles.

Découvrez ici nos écouteurs supra-auraux


Quel casque choisir ? les casques circum-auraux

 

 Les casques circum-auraux                                                                                                              

Et voici la catégorie-reine des casques: les gros circum-auraux, qui ont comme caractéristique commune d’entourer l’oreille sans la toucher. Grâce à cette propriété, même si ce sont les casques les plus lourds et les plus encombrants, ce ne sont pas forcément les moins confortables, et certains comptent même parmi les plus agréables à porter. 

Autre conséquence, la spatialisation sonore, rendue possible par le grand volume d’air entre la membrane et l’oreille. Ici, on est dans le sédentaire pur, ou alors il faut vraiment aimer les regards étonnés. 

Que ça ne vous empêche pas de brancher votre casque sur votre baladeur, mais ici seuls certains casques combinés à certains baladeurs de bonne facture formeront un couple heureux.
Découvrez ici nos casques circum-auraux


  Quel casque choisir ? les casques ouvert ou fermé

  Casque ouvert ou fermé ?                                                              

Tous les casques (cela ne concerne pas vraiment les intras, semi-intras et écouteurs) sont soit ouverts, soit fermés. 

Cela ne dépend pas, contrairement à ce qu’on pourrait penser, du degré de couverture de l’oreille par le casque.

Au lieu de nous perdre en descriptions hasardeuses, comparons les deux casques A et B. Le modèle B dispose de petits trous qui laisse sortir le son vers l’extérieur, tandis que le second, le modèle A, ne présente pas cette caractéristique, et le son ne peut sortir que du coté des oreilles.
En conséquence, l’entourage n’entend pas la musique et les sons extérieurs sont atténués.
Les casques fermés seront donc une option intéressante pour qui cherche un peu d’isolation sonore sans pour autant se tourner vers des solutions radicales dans ce domaine.

Découvrez tous nos casques

Les différentes caractéristiques techniques

 

 La bande passante :

Elle indique la plage de fréquences couverte par un casque, et est exprimée en hertz (Hz).
Typiquement, ce sera quelque chose du genre 20 – 20000 Hz, le 20 Hz correspondant au son le plus grave que le casque peut émettre, le 20000 Hz au son le plus aigu.
Pour certains casques, la limite inférieure descendra à 10 Hz voire moins, tandis que la limite supérieure montera à 40000 Hz voire plus… Connaître la bande de fréquence de votre casque ou de vos écouteurs donne une première idée du son qui sera rendu.


 L'Impédance :

L’impédance d’un casque se mesure en ohms.
Typiquement, les petits modèles auront une impédance entre 16 et 60 ohms, tandis que les gros casques peuvent voir leur impédance grimper jusqu’à 300, voire 600 ohms.
L’impédance représente la gourmandise électrique d’un casque.
Plus l’impédance est élevée, plus la sortie casque devra « pomper » une puissance importante pour exploiter le casque.
Les baladeurs ont une puissance de sortie assez faible, voire très faible, par rapport à celles des gros amplis de salon, et ne pourront donc pas assumer un casque trop gourmand.
Dans le cas d’une telle combinaison, le son sera affaibli, voire plus ou moins déformé, et la batterie se déchargera plus vite.
Il n’existe pas d’impédance limite au-delà de laquelle l’utilisation sur baladeur devient impossible.
D’abord parce que le rendement du casque participe également grandement au résultat sonore, et ensuite parce que certains baladeurs sont plus puissants que d’autres.
En général, il est observé que les baladeurs exploitent sans problème des casques à impédance inférieure à 50 ohms, et selon le rendement et la puissance, cette limite peut grimper à plus de 100 ohms.


 Le rendement :

Le rendement, aussi appelé niveau de pression sonore, est la grandeur qui donnera une idée du volume sonore fourni par un casque.
Elle est exprimée en décibels (dB) et a en général une valeur située entre 90 et 120 dB.
Plus encore que l’impédance, la connaissance de ce chiffre ne donnera qu’une idée approximative du résultat concret et ne remplacera pas un test ou un avis d’utilisateur.


 L'isolation pour plus de musique :

Dans le choix d'un casque ou d'écouteurs, l'isolation est un critère important qui vous permettra d'être plus ou moins isolé du monde environnant.
L'isolation peut-être active ou passive et elle s'exprime en décibels (dB).

=>L’isolation passive est de loin la plus courante.
Elle s’obtient avec les intras et les casques fermés en créant une barrière acoustique entre l’extérieur et l’intérieur de l’oreille.
Dans le cas des intras, la barrière se trouve à l’intérieur du conduit auditif, et sera d’autant plus efficace qu’elle est hermétique et profonde.
Dans le cas des casques fermés, c’est le contact entre le coussin et le crâne qui formera la barrière.
Seul un circum-aural isolera donc efficacement, parce qu’un supra-aural repose sur l’oreille, non autour, et celle-ci n’est pas assez plate pour permettre un contact continu avec les bords des coussins.
Donc, pour une isolation passive prononcée, intras et certains circum-auraux fermés; pour une isolation passive partielle, semi-intras les autres casques fermés.

 

=>L’isolation active, aussi appelée compensation active du bruit, est nettement moins répandue.
Dans ce cas-ci, l’isolation s’obtient via un circuit électronique supplémentaire qui capte les sons ambiants et émet quasi instantanément une onde sonore déphasée qui annule donc les bruits extérieurs.
L’isolation représente le nombre de décibels que perdent les sons extérieurs grâce à l’isolation.

Typiquement, les valeurs mesurées pour les casques avec quelque prétention isolatoire se situent entre 5 et 25 dB, c’est donc une caractéristique très variable.
Comme nous l’avons évoqué plus haut, les intras fournissent une isolation de tout premier plan.
Sur presque tout le spectre audio, l’isolation mesurée sera comprise entre 20 et 25 dB.
Les casques circum-auraux fermés, en comparaison, fournissent une isolation de l’ordre de 10-15 dB.
Les casques à isolation active ont une efficacité du même ordre, mais celle-ci est limitée aux fréquences entre 100 et 2000 Hz.
Enfin, les supra-auraux et casques portables fermés n’isoleront que de quelques décibels.